La "fabuleuse histoire" du Chalet aux Lettres ;-)

Publié le par VavadesNeiges



Cliquez pour afficher l'image suivante    Cet été, j’ai emmené dans mes valises - plutôt dans le coffre, vu la taille J - un modèle montagne – brodé en 2004 - que j’ai enfin encadré. 

Il s’agit d’un modèle de Lucas Créations « Le chalet aux lettres ». 

Cliquez pour afficher l'image suivante

Cet encadrement a une valeur sentimentale pour moi car il est l'aboutissement d’une série d’aventures et  de mésaventures. Il m'a fallu une bonne dose de persévérance pour le mener à son terme et entendre, enfin, le bruit du marteau enfonçant le clou dans le mur .
Mais j'ai tenu bon ! 

Installez-vous confortablement,
   je vais vous conter la fabuleuse histoire du Chalet aux Lettres 
 

Once upon a time ... il était une fois ...
Tout a commencé fin 2001 quand nous avons refait les travaux de notre appartement de Savoie. Une fois les murs habillés de bois, le mobilier acheté et la nouvelle déco faite, il restait un grand pan de mur, nu, au-dessus du canapé.
img263/6492/impatientfg7.gif  Un an plus tard, je flashe sur le modèle du Chalet aux Lettres au salon de CSF:  voilà ce que je cherchais ! 

1ère étape : 
img263/6492/impatientfg7.gif  L'été suivant, j’achète à la mercerie de Megève un coupon de toile épaisse en coton mélangé avec de la laine, couleur naturelle chinée … le côté rustique va bien avec le bois 
2ème étape : 
Trouver la couleur du fil qui s’harmonisera avec la couleur du canapé :
un rouge foncé pas vraiment rouge,  mais pas vraiment marron, pas vraiment non plus chaudron …    pfff .... couleur indéterminée : me voilà bien !   img222/247/crazyvc3.gif

  Munie d’un morceau de tissu du canapé    nooon je ne découpe pas le sofa !
je pars à la quête du fil .
img263/6492/impatientfg7.gif   Un jour - nous sommes déjà en 2003 - lors d’une virée avec mes inséparables cops, nous trouvons enfin chez Bleu de Chine the fil ad hoc : un fil nuancé GAST – dont je n’avais jamais entendu parler jusque lors - de couleur Mulberry. 


Pour atténuer la nuance du fil et lui laisser juste son aspect irrégulier, je en ligne et non croix par croix, comme il est d’usage pour les nuancés et les dégradés.
Je le commence en 2004 et le termine presque ***   rapidement : un régal     . 

*** ajout :  j'avais oublié un épisode !   

Je me suis retrouvée en panne de fil - mal calculé mon coup img263/2977/oopspanneauconfusuk0.gif  et j'ai dû me remettre en chasse pour trouver d'autres échevettes qui seraient du même bain que les deux premières. Ca m'a pris quelques semaines de plus : je les ai finalement trouvées à l'Entrée des Fournisseurs.

Cliquez pour afficher l'image suivante
Jusque là, tout va presque bien. 
Alors pourquoi mésaventures ? parce que après, ça se complique … 
 
3ème étape :
img263/6492/impatientfg7.gif   Un an plus tard, je ressors ma broderie pour l’encadrer. 

Je trouve un papier ton bois qui colle parfaitement mais ...   je loupe l’encadrement !
La technique du biseau lolo est assez  délicate, encore plus pour cette taille.

Je recommence à zéro et je ... re-loupe ...  img407/5843/iconsadfw1.gif
Dépitée, je remise ma broderie : retour à la case « tiroir »   img407/5843/iconsadfw1.gif

img263/6492/impatientfg7.gif  18 mois plus tard, nouvelle tentative de biseau lolo et là ! miracle ! tout se passe à merveille  

Je peux enfin passer à la 4ème et dernière étape : la finition
Je cours les bou
tiques mais ne trouve pas de baguette qui convienne  img407/5843/iconsadfw1.gif 
 img263/6492/impatientfg7.gif    Les mois passent de nouveau, je  img222/247/crazyvc3.gif

En mars dernier, j’y retourne et j’achète par dépit une baguette en bois brut avec des petits motifs inscrustés :  la vendeuse me propose de poser une lasure à l’ancienne et de ramener une teinture rouge ensuite. Sympa, elle me donne un bout de bois pour faire mes essais   img262/1926/peintre048fxfw8.gif
   Catastrophe ! c’est affreux !  la teinture a viré au rose avec la lasure blanche.
Je remise de nouveau le « paquet » 

img263/6492/impatientfg7.gif  Peu après, je pars en Savoie avec mon cadre brut pour y chercher l’inspiration.
Je ramène un pot de lasure « pin d’Oregon » que les professionnels utilisent pour les façades extérieures des chalets. Vous voyez cette jolie couleur marron dorée si chaude ? 

Retour à la maison : plus de bout de bois pour faire mes essais,  je teinte donc directement le cadre :img262/1926/peintre048fxfw8.gif
Une couche : 
ça fait jaune …
Deux couches : ça fait moutarde …
Trois couches : ça fait … moutarde qui a séché …

 img263/6492/impatientfg7.gif 
Bien sûr entre chaque couche s'écoulent une ou deux semaines … pas que ça à faire hein !         Le résultat est catastrophique !  je suis dégoutée … img407/5843/iconsadfw1.gif

img263/6492/impatientfg7.gif  Je repars en chasse dans les boutiques d’encadrement pour tenter de trouver une nouvelle baguette, la baguette. En vain. Je relaisse passer les semaines   img263/6492/impatientfg7.gif

img263/6492/impatientfg7.gif  20 juillet 2007 :   je pars dans une semaine ...
dh raille …  :  "alors ce cadre ? tu sais, j’ai prévu de la place dans le coffre …"     
moi ... :   
  ...
 
et si, j’appliquais une lasure bois rouge sur la lasure moutarde ?  … au point où j’en suis, pourquoi ne pas essayer ?
J’opte pour un acajou foncé.  Mais f
audrait avant atténuer un peu le jaune moutarde : je ponce toute la journée à la paille de fer, de façon inégale mais intentionnelle pour un effet ... artisanal  ...  genre ...  

Le lendemain, première couche :   hé ! pas mal mais trop clair …. je laisse sécher  img263/6492/impatientfg7.gif
Le jour suivant, seconde couche, cette fois-ci en faisant des pleins et
des déliés, comme pour imiter le fil nuancé … ça donne exactement l’effet que j’avais en tête mais c’est ncore trop clair … je re laisse sécher img263/6492/impatientfg7.gif 
Le surlendemain, troisième et dernière couche, en accentuant encore plus … par endroit la lasure « pin d’oregon » ressort comme pour rappeler le lambris. 

25 juillet : je suis arrivée enfin au résultat que je cherchaisimg47/1048/yes9tc.gif
 
Le temps de laisser sécher ... nous partons dans deux jours … il était temps !

 img241/4827/rouleryu8.gif   Arrivés en Savoie, première chose … Nath92 tu es témoin !   je déballe amoureusement mon cadre, monte sur le canapé et le présente devant dh et Nath92

Dh - avare en compliments mais pas en commentaires -  me lance : 
« J’ai failli attendre !!  pas mal, pas mal … quoique j’aurais bien vu une vraie Poya peinte sur une planche de bois …. » 

Cliquez pour afficher l'image suivante

Dans mes bagages, j'avais aussi emmené la Poya verte   img247/9777/chinscratchex8.gifque  j'aurais bien vu finalement brodée en mulberry ...

Cliquez pour afficher l'image suivanteCliquez pour afficher l'image suivante
et également une 3è poya - noire et blanche - que je vous montrerai dans un prochain article !    celui-ci est déjà bien long  ...



 img212/7607/canapdodofa5.gif      Toujours là ?      Vous  n'avez pas décroché ? 
 

 

Commenter cet article

chantal 23/01/2009 20:21

j adore c' est magnifique

farfalla 22/09/2007 19:26

Non, non, j'ai bien tout lu, et j'ai passé un bon moment, entre rire et surprise. Je vois que je ne suis pas la seule à passer des années à chercher l'harmonie et  donc, ça me fait du bien.....très chouette, bravo

VavadesNeiges 23/09/2007 09:37

ça me rassure aussi de constater que je ne suis pas la seule )

calypso 22/09/2007 18:49

HIHI !!! pas décrochée , mais surtout restée accrochée à ton histoire, le résultat est très beau comme quoi prendre son temps et avoir de la patience mérite une belle oeuvre.
bravo !!

laurette 22/09/2007 17:16

Quel suspense !!!!!! Mais j'ai pas vu le canapé ;-))))))

VavadesNeiges 22/09/2007 18:26

:0036:   tu es bien la 1ère à me le demander !  j'attendais depuis un moment :0036:

Béa de Caracas 22/09/2007 16:02

Je me suis régalée et bien marrée à la lecture de ton roman! Bisous...